Construire un escalier de jardin soi-même : Instructions pour débutants et professionnels

Date:

Partager l'article :

Vous possédez un terrain en pente ? Votre terrasse est plus haute que votre jardin ? Différentes hauteurs et escaliers apportent de la variété à votre espace extérieur. Pour accéder aux zones situées en hauteur, vous avez souvent besoin de quelques marches. Dans cet article, vous apprendrez comment construire vous-même un escalier de jardin simple avec jusqu’à trois marches en bois. Nous vous présentons également différentes alternatives.

Étape par étape : construire un escalier de jardin simple soi-même

L’avantage de construire un escalier de jardin avec des marches en pierre ou en béton est que vous n’avez pas besoin de faire de grands calculs : le bon rapport entre la hauteur et la profondeur des marches est déjà défini dans les marches que vous achetez. En raison du poids élevé des parallélépipèdes, il est préférable de travailler à deux. Avant de vous lancer, lisez également les informations complémentaires dans le chapitre Quels sont les différents types d’escaliers de jardin ?

Étape 1 : Déterminez le nombre de marches et faites un croquis

Mesurez tout d’abord la différence de hauteur à franchir. Un long niveau à bulle placé sur le bord supérieur et un mètre pliant peuvent vous aider. Divisez ensuite la valeur obtenue par la hauteur de la marche.

Les marches en bois reposent sur toute leur surface dans le lit de mortier. Elles doivent se chevaucher d’environ 2-3 cm. Il est préférable de faire un croquis de votre escalier dans lequel vous inscrirez toutes les mesures.

Étape 2 : Préparer la pente

Enlevez la couche d’herbe et de racines à l’endroit où vous souhaitez construire les marches du jardin. Creusez ensuite une fosse de 15 à 20 cm de profondeur pour le lit de mortier de la marche la plus basse.

Étape 3 : Versez le mortier de ciment et compactez-le

Mélangez le mortier de ciment ou le béton de chape à consistance de terre humide, puis versez-le dans le trou de fondation. Compactez la couche à l’aide d’un pilon manuel jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de bulles d’air. Conservez une légère pente de 1 à 2 % dès la réalisation du lit de mortier. Cela permettra à l’eau de pluie de bien s’écouler par la suite.

Étape 4 : Posez la première marche

Posez la première marche avec le bord avant sur le sol et faites-la basculer doucement vers l’arrière. Pour les marches très lourdes, les professionnels utilisent une pince à marche. Vous pouvez également la mettre en place à l’aide de sangles. Alignez ensuite la marche avec précision à l’aide d’un maillet en caoutchouc et d’un niveau à bulle. Toutes les autres marches s’y référeront.

Étape 5 : Placer d’autres marches en bois

Procédez de la même manière, marche après marche : creusez d’abord une fosse, remplissez de mortier et posez la marche suivante en la faisant se chevaucher de 2 à 3 cm. Il peut être utile de marquer des points sur la marche précédente à l’aide d’un crayon. Vérifiez toujours que les hauteurs et les distances par rapport au bord supérieur sont correctes. Si nécessaire, vous pouvez ajuster en augmentant ou en diminuant le chevauchement.

💡 Vous cherchez d’autres projets créatifs d’extérieur ? Dans la section Jardin, vous trouverez de nombreuses idées de bricolage et des conseils utiles pour aménager votre jardin.

De quoi faut-il tenir compte lors de la planification et de la construction d’un escalier de jardin ?

planification et de la construction d'un escalier

Les escaliers de jardin sont une forme particulière d’escaliers extérieurs. Ils servent principalement à rendre accessibles les terrasses, les parterres ou les pelouses situés en hauteur ou en contrebas. En même temps, les marches sont souvent utilisées comme élément décoratif dans le jardin. Contrairement aux escaliers d’entrée ou de cave, les escaliers de jardin ne donnent pas accès à la maison. C’est pourquoi la mise en place de marches dans le jardin est soumise à des règles moins strictes.

Un escalier de jardin doit avoir une largeur d’au moins 40 cm afin de pouvoir être emprunté confortablement et en toute sécurité. La hauteur optimale des marches est d’environ 16 cm et leur profondeur varie entre 20 et 30 cm. Si le terrain est en pente douce, il suffit d’aménager un chemin de jardin en y intégrant des marches à intervalles réguliers. Pour les pentes plus raides, il est préférable de construire un escalier dans le jardin. Vous obtiendrez un bel effet en changeant plusieurs fois de direction ou en créant des courbes.

Pour les escaliers plus longs, il est recommandé d’installer un palier plus grand après environ cinq ou six marches. Cela permet de faire une petite pause en montant et d’admirer le jardin. Notez que les escaliers dont la hauteur de chute est supérieure à 1 mètre nécessitent un garde-corps.

Quels sont les différents types d’escaliers de jardin ?

Si vous souhaitez construire vous-même un escalier dans votre jardin, plusieurs possibilités s’offrent à vous. La méthode de construction dépend essentiellement de l’aménagement du jardin, de la nature du sol et du dénivelé du terrain. Enfin, la charge de travail, vos compétences en matière de bricolage et votre budget jouent également un rôle dans votre décision.

Escalier de jardin avec marches en rondins de bois – du moderne au naturel

Il est possible de construire rapidement un escalier de jardin avec des marches en bois – voir les instructions dans cet article. Vous n’avez pas besoin de connaissances particulières, mais vous avez besoin d’une aide solide en raison du poids élevé. Une seule marche en bois pèse plus de 100 kg. Les éléments sont généralement en pierre artificielle, en pierre naturelle ou en béton. La hauteur de la marche est généralement de 14 cm et sa largeur varie entre 60 et 140 cm.

Escalier de jardin avec marches en rondins de bois

Pour que les marches ne s’affaissent pas en cas de pluie ou ne soient pas soulevées par le gel, elles doivent être posées sur un sol solide. Si le sol est déjà assez solide, il suffit de placer les marches dans un lit de mortier de ciment ou de béton de chape. Vous pouvez également poser les marches sur une couche de gravier ou de pierres concassées de 20 cm d’épaisseur. Creusez d’abord le sol à une profondeur suffisante et tassez le sous-sol à l’aide d’une pilonneuse.

Si le sol du jardin vient d’être empilé, vous devez créer une fondation résistante au gel pour l’ensemble de l’escalier. Elle doit avoir au moins 80 cm de profondeur. Selon les conditions météorologiques, le béton a besoin de deux à cinq jours pour sécher. Ensuite, vous pouvez appliquer du mortier-colle et poser les marches en bois.

Certains fabricants proposent désormais des marches en bois de pin imprégné sous pression. Elles sont plus légères que les marches en pierre ou en béton et doivent donc être fixées à l’aide de barres d’armature.

Escalier de bucherons – une solution simple pour les jardins naturels

Les escaliers en bûche sont la manière la plus simple de franchir des différences de hauteur. On les trouve souvent sur les chemins forestiers ou de randonnée. Mais ils font également bonne figure dans les jardins. Ce type d’escalier s’intègre particulièrement bien dans un environnement naturel. En principe, il se compose uniquement de longues planches de bois maintenues par des poteaux en bois ou des piquets. Même les bricoleurs inexpérimentés peuvent facilement construire eux-mêmes un tel escalier en bois dans leur jardin. L’inconvénient est sa durabilité limitée, car le bois pourrit au fil du temps.

Escalier de bucherons

Voici comment procéder :

  1. Enlevez le sol à l’endroit prévu et créez une légère pente.
  2. Enfoncez des pieux en bois ou des piquets dans le sol à droite et à gauche de chaque marche, à environ 10 cm du bord extérieur. Les « billettes » doivent être enfoncées d’environ 40 à 60 cm dans le sol afin d’assurer une stabilité suffisante aux marches.
  3. Placez de longues planches ou madriers en travers contre les piquets pour former les contremarches.
  4. Remplissez la surface de l’escalier avec un matériau perméable à l’eau, comme du gravier, des gravillons ou du paillis d’écorce.

Escalier de jardin avec marches – stable et résistant aux intempéries

Escalier de billette

La construction d’un escalier de jardin avec marches ressemble à celle d’un escalier de bûcheron, à la différence que les marches ne sont pas en bois, mais en pierre ou en béton. Pour éviter que les marches ne se renversent, vous devez créer une fondation solide en béton en forme de bande. Les fondations en bandes transversales s’élèvent de la même manière que l’escalier se présentera plus tard. Vous pouvez par exemple poser des pavés sur la surface de marche. Voici comment procéder :

  1. Creusez le sol sur 80 cm de profondeur à l’endroit où vous souhaitez placer les supports.
  2. Mélangez du béton et versez-le dans la fosse. Placez une planche à droite et à gauche pour éviter que le béton ne s’écoule.
  3. Placez les marches dans le sens de la longueur dans le lit de béton. Veillez à ce que la position soit exacte, les imprécisions ne pourront plus être compensées par la suite.
  4. Remplissez les marches de sable concassé ou de gravillons. Vous pouvez maintenant les décorer comme vous le souhaitez.

Escalier de jardin avec marches – un projet pour bricoleurs expérimentés

Une autre possibilité de construire soi-même un escalier en pierre dans le jardin consiste à utiliser des marches. Il est préférable d’utiliser des dalles plates en pierre naturelle, posées sur une fondation en béton massif. Une couche de mortier sert de colle. Les escaliers avec marches nécessitent une bonne étanchéité afin d’éviter que l’humidité ne s’infiltre entre les dalles et la fondation. Consultez l’article Étanchéité des escaliers extérieurs. Une légère pente vers l’avant permet également à l’eau de bien s’écouler. Voici comment procéder :

  1. Créez une fondation en béton massif.
  2. Appliquez une couche de mortier.
  3. Placez les dalles dans le lit de mortier et alignez-les à l’aide d’un maillet en caoutchouc.

Escalier en béton massif : une variante durable

Escalier en béton massif : une variante durable

Les escaliers en béton massif sont coulés sur place. Pour cela, vous avez besoin d’un coffrage en bois. Vous trouverez des instructions détaillées et de nombreux conseils utiles dans l’article Construire un escalier en béton soi-même.

Escalier en bois – facile à bricoler et bon marché

Le bois est généralement utilisé lorsque la terrasse doit être reliée au jardin. En règle générale, vous pouvez construire ces escaliers de terrasse avec les mêmes planches que celles qui composent le sol de la terrasse. Vous pouvez également le réaliser avec du bois de palette.

Escalier en bois - facile à bricoler et bon marché

Voici comment procéder :

  1. Calculez d’abord les dimensions de l’escalier.
  2. Les deux limons de l’escalier sont fabriqués à partir de planches de construction robustes. Tracez à l’aide d’une équerre la hauteur et la profondeur des marches ainsi que la butée oblique de l’escalier à son futur emplacement. Sciez ensuite les triangles. Vous pouvez utiliser le premier limon comme gabarit pour le deuxième limon.
  3. Reliez les deux limons en haut et en bas avec une planche de construction.
  4. Sciez les planches pour les marches à la longueur appropriée. Pré-percez des trous et vissez les planches sur les limons. Une marche doit être composée de deux ou trois largeurs de lame.
  5. Appliquez une lasure de protection du bois pour protéger les marches des intempéries. Voir à ce sujet : Traiter le bois. Si vous souhaitez que votre escalier de jardin en bois que vous avez construit vous-même soit particulièrement antidérapant, vous pouvez le peindre avec un vernis pour bateau et saupoudrer un peu de sable fin dans la couche de vernis fraîche.

Avec quels matériaux peut-on construire un escalier de jardin ?

escalier pierre naturelle

Si vous souhaitez construire un escalier de terrasse ou un escalier en pente dans votre jardin, vous avez le choix entre différents matériaux. Comme un escalier extérieur est généralement exposé aux intempéries tout au long de l’année, vous ne devez utiliser que des matériaux de construction qui sont robustes et résistants. Les surfaces rugueuses réduisent les risques de glissade.

  • Bois : les essences de bois durables telles que le chêne, le douglas ou le mélèze sont les plus appropriées pour construire un escalier en bois dans le jardin. N’oubliez pas que même les bois de haute qualité doivent être protégés des intempéries. Une fois par an, ils ont besoin d’être enduits d’un produit de protection du bois. Pour que votre escalier en bois soit sûr même en cas de pluie ou de neige, choisissez des lames avec des rainures transversales.
  • Béton : il est idéal pour des raisons esthétiques si des éléments en béton, tels que des dalles de terrasse ou des palissades, sont déjà présents dans le jardin. Le béton est également résistant au gel, peu coûteux et ne pourrit pas. Par rapport à la pierre naturelle, les marches en béton présentent l’avantage d’une meilleure stabilité dimensionnelle. Un facteur à ne pas sous-estimer, car une hauteur de marche irrégulière est généralement désagréable à l’œil lorsqu’on marche dessus.
  • Pierre naturelle : elle séduit par son aspect élégant et naturel. Le granit est très populaire. Mais vous pouvez également construire des marches d’escalier dans votre jardin en grès, en calcaire, en ardoise, en basalte, en porphyre ou en quartzite. Les dalles de pierre naturelle ont souvent des épaisseurs différentes et sont irrégulièrement cassées sur les bords. Si vous souhaitez construire vous-même un escalier en pierre, vous devez être habile de vos mains et avoir de l’expérience.

Un escalier de jardin doit-il être délimité latéralement ?

En règle générale, un escalier de jardin n’a pas besoin de limites latérales. Si vous souhaitez tout de même délimiter votre escalier, il est préférable de commencer la construction par les éléments latéraux. Une fois qu’ils sont consolidés, vous pouvez continuer avec les marches et les ajuster avec précision.

Articles connexes

Comment poser et visser des plaques de plâtre (placo) facilement

Les plaques de plâtre, également appelées placo, s'utilisent de manière polyvalente et simple pour l'aménagement intérieur. Par exemple,...

Peindre une porte : instructions pas à pas

La peinture écaillée, les rayures et les entailles sur les portes des chambres sont difficiles à éviter à...

Installer un sol en PVC en neuf étapes simples

Le PVC, facile d'entretien et robuste, offre une isolation phonique et se pose rapidement. Dans les petites pièces,...

Fissures dans le plâtre : Comment les Réparer rapidement et facilement

À première vue, une fissure sur un mur ou un plafond peut paraître anodine. Cependant, si elle pénètre...